Recopiez l'extrait en remplaçant la première personne du singulier par la troisième personne du masulin pluriel. Vous ferez toutes les modifications qui s'imposent.

Exercice à trous

  
Complétez les trous puis cliquez sur le bouton "Vérifier".
Moi, c'est dans ma tête, dans ma peau, dans mes souvenirs que j'emporte l'horrible haleine des morts. Elle est en moi, pour toujours, je connais maintenant l'odeur de la pitié.

D'après Roland DORGELES, Les Croix de Bois

, c'est dans , dans , dans qu' l'horrible haleine des morts. Elle est en , pour toujours, maintenant l'odeur de la pitié.